Photo by Nicolas Picard on Unsplash

« Il était une fois … dans le New-York des années 70, un psychothérapeute qui était bien en difficulté avec un de ses patients. Et pour cause, ce patient n’arrivait pas à venir en consultation en cabinet. Non pas qu’il ne trouvait pas l’adresse mais plutôt parce qu’il courrait tout le temps. Son agenda était rempli à ras-bord et il avait toujours des imprévus de dernière minute. Et pourtant, ce patient sentait bien qu’il devait consulter.

Ce psychothérapeute avait alors le choix entre 2 chemins. Ou rester bloquer dans cette impasse et essuyer de nombreux lapins, ou bien essayer de prendre un autre chemin pour le rejoindre. Il s’est adapté au mode de vie de son patient, synchronisé à son rythme. Et c’est donc tout naturellement, qu’il est sorti de son bureau et a commencé à marcher avec son patient. C’est comme ça que les balades thérapeutiques sont nées.  

Ces consultations en extérieur se sont déroulées souvent à Central Park, en pleine nature. Le psychothérapeute s’est rendu compte que la modification du cadre des consultations a eu un effet bénéfique sur son patient. Est-ce que c’est le fait d’être en extérieur dans un espace naturel ? de marcher en parlant ? d’être accompagné par un psychologue marchant ensemble côte à côte ?

C’est ainsi que le concept Walk to Talk est né à New York … Aujourd’hui, de nombreuses collègues psychologues proposent ces balades en Suisse https://www.walk2talk.ch/, puis en France : Annaïck Sagot dans les Landes https://annaicksagot.wordpress.com/ et Marion Zecchin dans la Métropole lyonnaise https://www.psy-neuvillesursaone.com/baladestherapeutiques

Et c’est maintenant à mon tour, en Gironde, de vous proposer ce cadre de rencontre ».